Comment débuter sur Zwift ! Notre guide

Qu’est-ce que Zwift et comment fonctionne-t-il ? De nombreuses personnes ont appris à la connaître pendant la période de fermeture et l’ont ensuite abandonnée pendant les mois d’été. Mais maintenant que l’hiver approche, il vaut vraiment la peine d’en reparler..

Mais Zwift c’est quoi ?

Imaginons que presque tout le monde le sache, mais peut-être vaut-il la peine de se rappeler ce que c’est : Zwift est un logiciel de cyclisme virtuel. À notre avis, il doit son grand succès au fait qu’il se situe à mi-chemin entre une application de formation en ligne et un jeu vidéo.

Il satisfait les cyclistes les plus avancés, qui trouvent un environnement virtuel où ils peuvent s’entraîner bien et de manière ludique (ce n’est pas un hasard si parmi les Zwift Worlds, il n’est pas difficile de rencontrer quelques “Pro”), et en même temps il encourage tout le monde à pédaler de plus en plus, grâce à un mécanisme intelligent de récompenses et de gadgets, débloqués au fur et à mesure que les kilomètres parcourus et les objectifs atteints s’accumulent.

Zwift est né il y a quelques années et ceux qui s’entraînent habituellement sur les rouleaux en hiver connaissent déjà tous ses secrets. Mais ces jours-ci, elle a connu un véritable essor, car l’obligation de pédaler à l’intérieur a rapproché un grand nombre de nouveaux utilisateurs (plus d’une fois, nous avons vu plus de 20 000 utilisateurs pédaler simultanément dans ce monde virtuel, que l’on appelle zwifters).

En soi, l’interface n’est pas particulièrement compliquée, mais au début, son utilisation n’est pas aussi intuitive. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser ce petit guide sur le fonctionnement de Zwift, qui explique de manière simple les premières étapes à suivre et les choses essentielles à connaître pour profiter de l’expérience.

On pourrait dire bien d’autres choses, mais nous avons choisi de nous concentrer sur l’essentiel. Vous découvrirez la suite en parcourant les kilomètres 😅😉.

Comment m’inscrire ?

PREMIÈRES ÉTAPES Vous devez d’abord vous inscrire sur zwift.com et créer votre avatar. Au début, le choix de maillots et d’accessoires est limité, mais vous en aurez de plus en plus à disposition au fur et à mesure que vous accumulerez des miles. Plus vous roulerez, plus vous pourrez débloquer de gadgets (et d’itinéraires, comme nous le verrons plus tard).

Vous devrez entrer certaines données, notamment le poids et la puissance seuil (FTP), si vous les connaissez. Ne “trichez” pas sur ces valeurs, sinon votre performance ne sera pas vraie.

L’étape suivante consiste à télécharger et à installer le logiciel sur votre PC ou sur l’application adaptée à votre smartphone ou à votre tablette.

IMPORTANT : depuis la page “Connexion” de votre profil (deuxième photo ci-dessous), vous pouvez connecter Zwift à Strava et à d’autres applications, pour synchroniser directement vos activités. Pour les utilisateurs les plus avancés, il y a également la possibilité de se connecter à votre compte TrainingPeaks, afin que vous puissiez faire télécharger votre entraînement par votre entraîneur au jour le jour.

Lire aussi  Quels sont les 5 vélos les plus rapides de Zwift ? Comment les débloquer ?

Combien ça coûte de jouer à Zwift ?

Zwift n’est pas gratuit et il est indispensable de s’inscrire avant de commencer. Le coût est de 14,99 euros par mois. Pas très peu, mais à notre avis justifiée par l’expérience que ce logiciel est en mesure d’offrir.

Avant de commencer, vous aurez une semaine d’essai gratuit, donc si vous n’aimez pas cela, vous pouvez arrêter le paiement immédiatement. Si vous êtes sur le point de vous procurer un rouleau interactif, attendez de vous abonner, car sur certains modèles, un code d’activation est déjà inclus pour un mois ou même plus.

Le matériel nécessaire

Ordinateur, tablette ou smartphone

Tout d’abord, vous avez besoin d’un appareil pour utiliser l’application. Zwift fonctionne sur presque tous les nouveaux smartphones, tablettes et PC avec les systèmes d’exploitation iOS, Android ou Windows. Les téléviseurs intelligents et les Apple TV sont également bons.

Si vous voulez être sûr que votre appareil est compatible, vous pouvez consulter la liste sur le site de Zwift à ce LIEN. Pour les PC, l’exigence minimale est de disposer de 4 Go de RAM, bien que les développeurs de logiciels recommandent au moins 8 Go pour une utilisation optimale.

Le home-trainer

Un autre objet indispensable, bien sûr, est un home-trainer. Le fait qu’il soit interactif n’est pas une caractéristique indispensable, bien que cela vous permette de profiter pleinement du potentiel du système. Avec le home-trainer connecté, en effet, ce sera directement Zwift pour modifier la résistance et la difficulté en fonction du parcours.

Ceux qui n’ont pas de home-trainer connecté peuvent compenser en utilisant leur propre compteur de puissance (ce qui garantit une expérience absolument réaliste) ou, au final, en connectant les capteurs de cadence et de vitesse (bien que ce ne soit pas tout à fait la même chose).

Ceinture cardiaque

Le moniteur de fréquence cardiaque n’est pas obligatoire, même si pour participer à certains événements il est nécessaire, car de cette façon le logiciel peut “croiser” plus de données et comprendre si quelqu’un triche sur son rapport puissance/poids réel.

La clef ANT+

Les smartphones, les tablettes et les PC peuvent se connecter à des compteurs d’énergie ou à des rouleaux interactifs directement via Bluetooth. Vous pouvez également acheter une clé Ant+ pour votre PC, qui vous permettra également de coupler des capteurs utilisant ce type de transmission.

Ventilateur

Enfin, ce n’est évidemment pas indispensable mais nous vous recommandons vivement de vous équiper d’un ventilateur 😉😊, surtout si la température de l’environnement dans lequel vous vous trouvez est supérieure à 10-12 degrés.

A cet égard, n’oubliez jamais de vous hydrater en permanence. Vous avez besoin d’au moins un litre d’eau (ou de suppléments) par heure d’entraînement, mais si vous vous entraînez intensivement, cela peut ne pas suffire.

Les différents “mondes”

Le ZWIFT Zwift WORLDS vous permet de rouler dans 8 “Mondes” virtuels (la France et Paris ont été inclus durant l’été 2020) au sein desquels vous trouverez de nombreux itinéraires : – Watopia – Innsbruck – Richmond – Londres – New York – Yorkshire – France – Paris

Le plus célèbre est Watopia, un monde fantastique créé par les créateurs du logiciel, qui est également le plus utilisé par les Zwifters. Tous les chemins des différents mondes ne sont pas immédiatement accessibles, mais ils sont débloqués au fur et à mesure que vous accumulez des activités et des miles et que votre avatar augmente de niveau. Vous trouverez ICI la description de tous les itinéraires des différents mondes.

Lire aussi  Comment piloter un VTT sur Zwift ? Repack Ridge

Attention, Zwift ne vous donne pas la possibilité de toujours choisir entre tous les mondes virtuels existants, mais il ne vous en propose que 3 à la fois : Watopia est toujours présent, tandis que les 2 autres mondes sont chargés sur une base mensuelle.

Le cyclisme est virtuel, mais il prend en compte toute une série de variables absolument réelles. Si vous êtes dans le “ventre” du groupe, par exemple, vous aurez besoin de moins de watts pour avancer à la même vitesse grâce à l’effet de sillage, exactement comme cela se passe à l’extérieur. Tout comme l’effort requis sur l’asphalte, le pavé ou la terre est différent.

Il suffit de pédaler quelques fois pour remarquer ces détails super engageants.

Monde ouvert, courses et entrainements

Il y a essentiellement trois façons d’utiliser le Zwift.

1- Pédaler de façon autonome (seul ou en compagnie) dans un des Mondes Zwift, en choisissant les parcours, l’intensité et le travail à effectuer en toute liberté.

2- Former spécifiquement, en choisissant parmi une variété d’options. Vous pouvez décider de participer à des séances d’entraînement en groupe, ou choisir dans le menu initial l’une des nombreuses séances d’entraînement prédéfinies (attention, pour bien travailler, entrez votre valeur FTP dans la fenêtre inférieure droite), ou encore créer, toujours à partir du menu qui vous est proposé avant de commencer à faire du vélo, votre entraînement personnalisé.

3- Participer aux courses. Les événements sont nombreux et se succèdent sans interruption. Ils sont amusants et stimulants, notamment parce qu’avant de commencer, vous pouvez sélectionner le niveau de difficulté en fonction de votre rapport poids/puissance, de sorte que vous ayez toujours des défis équilibrés. En fait, il serait peu logique que les athlètes s’affrontent avec 5 watts/kg et d’autres avec 2 watts/kg.

Afin de choisir correctement le niveau de référence, vous devez connaître votre FTP. Pour ceux qui ne disposent pas de cette valeur, Zwift propose un test pour la calculer. Faites attention car il s’agit d’un test maximum, pas vraiment facile à passer.

Pédaler avec ses amis en utilisant la fonction meet-up

Le vrai avantage de Zwift est que vous pouvez pédaler avec des milliers d’autres cyclistes, mais surtout avec vos vrais amis (tant que vous êtes membre de Zwift).

Même si ce n’est pas indispensable, pour trouver et connecter avec vos amis, nous vous suggérons de télécharger l’application Zwift Companion, qui rend cette opération rapide et facile. Companion vous permet également de revoir vos activités et celles de vos amis, ainsi que de consulter facilement l’ensemble du calendrier des événements des jours suivants (photo ci-dessous). En gros, cela fonctionne un peu comme Strava.

Une fois que vous êtes en contact avec vos amis, vous avez deux façons de rouler ensemble. Le plus simple est de prendre un rendez-vous, de fixer une heure et un monde dans lequel rouler. Lorsque vous vous connectez, sur le premier écran, on vous propose tous les amis avec lesquels vous êtes connecté et qui font du vélo à ce moment-là.

Lire aussi  Courses sur Zwift : 6 conseils pour aller plus vite et gagner (sans tricher...)

En cliquant sur le nom de la personne que vous avez choisie, vous serez “transporté” à ses côtés et vous pourrez commencer à faire du vélo à ses côtés. Il est évident que pour rester ensemble, vous devrez faire une démarche similaire, sinon vous vous perdrez, comme dans le monde réel.

L’avantage de cette option est que vous ne devez pas nécessairement commencer à pédaler en même temps, mais que vous pouvez joindre un ami qui pédale déjà. De plus, en cas de sortie forcée due à des problèmes de connexion (ce qui n’est pas à exclure en ces temps de grande interaction), vous pourrez accéder à nouveau, répéter la procédure et recommencer à pédaler en compagnie.

Vous pouvez également créer un “Meetup” à partir de la zone d’événements de Zwift Companion. Dans ce cas, il s’agit d’un événement “privé” (même si en cours de route vous trouverez encore des milliers d’autres cyclistes), dans lequel l’organisateur invite d’autres cyclistes avec lesquels il est en relation à participer à un événement spécifique à un moment précis.

L’avantage de cette solution est qu’il est beaucoup plus facile d’identifier les autres participants sur la carte, car ils sont mis en évidence en vert. La limite, cependant, est que si vous arrivez en retard ou si vous quittez l’application en raison de la connexion, vous ne pouvez pas revenir.

IMPORTANT : le fait de rejoindre un Zwifter ou de participer à un Meetup vous donne la possibilité de rouler même sur des itinéraires que vous n’avez pas débloqués, à condition que l’organisateur de l’événement ou le Zwfiter avec lequel vous avez choisi de vous entraîner les ait déjà débloqués.

Pour conclure

Ce n’est pas exactement comme faire du vélo en plein air, mais c’est vraiment amusant. Chacun peut choisir de l’utiliser comme bon lui semble, mais dans tous les cas, cela permet de faire passer le temps sur les rouleaux plus rapidement et plus agréablement. Et dans la plupart des cas, de manière encore plus rentable.

Pour ceux qui s’approchent pour la première fois du monde de Zwift, nous pensons ne pouvoir faire qu’une seule recommandation : l’utiliser intelligemment, sans en faire trop. En particulier dans le cas des entraînements de groupe et des compétitions, le risque est de s’emporter et d’en faire trop avec l’effort. À long terme, cela peut être contre-productif et même conduire à un surentraînement.

Pour nous comprendre, si vous commencez à concourir tous les jours, vous risquez de finir dans une semaine..

En espérant avoir levé quelques doutes et vous avoir donné quelques informations utiles sur le fonctionnement de Zwift, nous vous signalons qu’ICI vous trouverez beaucoup d’autres contenus liés à l’entraînement au roller.

Enfin, si vous souhaitez obtenir plus d’informations et vous familiariser avec l’anglais, nous vous suggérons de consulter cette page, où vous trouverez de nombreux tutoriels et informations utiles : zwift.com/how-to-cycling

Pour rester toujours connecté avec le contenu et l’actualité publiés sur videosports.fr, mettez un lien vers notre page officielle sur Facebook ou suivez-nous sur Google News

Julien

admin

Laisser un commentaire

En cours ( 7 min) : Comment débuter sur Zwift !…