Baisser son poids sur Zwift ? Le test

Quelle est l’importance d’alléger le poids de Zwift ? Dans cette période où presque tout le monde a abordé l’entraînement au roller, la controverse sur les performances virtuelles “gonflées” et irréalistes s’est enflammée.

Le poids on s’en fou, non ?

Vous avez certainement remarqué que beaucoup de cyclistes roulent sur le Zwift avec des valeurs de puissance par kg dignes des professionnels. Dans certains cas, même plus élevé…

Par exemple, je fais une course. On roule déjà à presque 4w/kg depuis presque 20 min (je suis en B, autant dire qu’en principe on est tous dans le rouge), on arrive dans la première rampe de l’Alpe du zwift, là un mec qui était dans le groupe derrière, remonte tout le monde à 6W/kg, nous dépasse et il roulera toute la montée comme ça en fumant la pipe. Bref, quand on ne débute, on peut se poser des questions.

Bon après ce n’est pas forcément de la triche “voulue”. En effet, cela peut être dû à deux facteurs. D’une part, un home-trainer mal calibré ou des capteurs de puissance (même involontairement) qui “donnent” tant de watts. Ou des estimations de puissance faites à l’aide de capteurs de vitesse, sans l’utilisation de home-trainer connecté. D’autre part, par les utilisateurs qui insèrent (consciemment, donc en trichant) un poids beaucoup plus faible que le vrai, améliorant leur rapport poids/puissance d’une manière “peu orthodoxe”.

Alors, pour comprendre combien de poids compte vraiment sur le Zwift, nous avons décidé de faire une expérience provocatrice : affronter l’Alpe du Zwift deux fois à la même puissance, la première en entrant le poids réel du soussigné, la seconde avec 5 kg de moins.

Lire aussi  Des équipes rivales offrent leur soutien après l'incendie du bus Aqua Blue Sport - Vuelta

C’est ainsi que s’est déroulé notre test qui, au-delà de l’aspect provocateur, peut représenter une intéressante piste de réflexion pour le monde réel.

Pourquoi le poids est important alors ?

Le poids est un facteur déterminant pour les performances du vélo. Il est présent dans le monde réel, ainsi que dans le monde virtuel.

Plus on est léger, plus on monte, même si descendre en dessous de certaines limites peut être dangereux et contre-productif. Ce n’est pas un hasard si les “pros” sont si attentifs à leur poids corporel et à celui du vélo.

66 kg, mon poids “réel” dans cette période

Mais alors qu’en réalité il est assez difficile de perdre du poids, et qui plus est sans perdre de watts, dans le monde virtuel de Zwift c’est simple et rapide (et malhonnête). Prendre du poids signifie améliorer son rapport poids/puissance et donc augmenter les performances de notre avatar dans les ascensions, mais aussi dans les relances.

IMPORTANT : l’utilisation d’un poids différent est malhonnête et n’a pas beaucoup de sens. Dans les courses avec classement sur Zwiftpower, vous pourriez être disqualifié et, dans tous les cas, le jeu sera moins amusant pour tout le monde. Nous ne l’avons fait qu’à titre de provocation pour réaliser cette expérience. L’activité a déjà été annulée, pour éviter de laisser une trace de temps d’escalade incorrect.

L’EXPÉRIENCE L’Alpe du Zwift est l’ascension la plus difficile du monde virtuel de Zwift : 12,2 km à 8,5% de pente moyenne (avant que le mont Ventoux ne soit ajouté à l’été 2020). L’algorithme de l’application génère la vitesse de votre avatar en fonction des watts exprimés et du poids que le coureur a placé sur votre profil. Avec les mêmes watts fournis, un coureur plus léger grimpera plus fort.

Lire aussi  Mise à jour pour Zwift Companion : de nouvelles opportunités pour les Meetups

J’ai grimpé deux fois en une semaine, en essayant de maintenir la même puissance moyenne. Dans la première ascension, j’ai entré mon poids réel, soit 66 kg. Dans la deuxième montée, j’ai renseigné un poids “virtuel” de 61 kg, soit 7,5 % de moins que mon poids réel.

Même home-trainer connecté (le Tacx Néo) et même équipement que l’avatar (vélo et roues).

J’ai pu faire les deux ascensions avec pratiquement la même puissance moyenne : 266 watts dans le premier cas, 265 watts dans le second.

Vitesse de première ascension : 49:30′ à une vitesse moyenne de 14,8 km/h

Vitesse de la deuxième ascension : 45:56′ à une vitesse moyenne de 16 km/h

3 minutes et 34 secondes de différence sur environ 50 minutes d’ascension. Une différence pas énorme, mais importante.

Pour conclure

Pourquoi avons-nous choisi de faire ce test avec “seulement” 5 kg de moins, et non avec 10 ou 15 kg de moins comme le font certainement d’autres ? Car si, d’une part, cette expérience était censée être une provocation, d’autre part, l’intention était de tirer des conclusions potentiellement utiles, même dans le monde réel.

Ceux qui sont déjà proches du poids de forme, peuvent difficilement imaginer perdre 5 kg, mais pour ceux qui ont quelques kilos de trop, perdre 5 kg pourrait être un objectif réaliste et très utile pour améliorer leurs performances en montée.

Évidemment, les valeurs qui ont émergé de ce test se réfèrent à un monde virtuel et ne correspondent pas exactement à la réalité sur la route, bien que dans notre expérience les données obtenues soient assez réalistes (en effet, peut-être l’amélioration est-elle aussi sous-estimée …).

  1. En réalité, il est nécessaire de faire d’autres considérations importantes concernant le poids :
  2. Perdre du poids, très souvent, signifie perdre même quelques watts de puissance ;
  3. L’amaigrissement doit se faire progressivement et doit être accompagné d’un entraînement adéquat.
  4. En général, surtout pour ceux qui partent d’un bon niveau d’entraînement, il est beaucoup plus facile de perdre du poids que de gagner des watts ;
  5. Chez les athlètes, l’obtention d’un poids sain est également associée à une meilleure efficacité physiologique et métabolique, donc à une augmentation des performances qui va au-delà du simple rapport puissance/poids.
Lire aussi  Comment débloquer un VTT dans Zwift

Conclusion ? N’enlevez pas votre poids dans le monde virtuel de Zwift, mais essayez d’atteindre votre poids de forme dans le monde réel. Les bénéfices en termes de performance, et surtout de santé, seront énormes.

Vous trouverez ICI d’autres articles consacrés au monde de Zwift. ICI, en revanche, est un contenu consacré à la formation.

Julien

admin

Laisser un commentaire

En cours ( 4 min) : Baisser son poids sur Zwift…