chris-froome-considerant-n-importe-quoi-allant-de-soi-champ-de-criterium-dauphine-de-nombreuses-vedettes

Les choses clées à surveiller dans l'une des grande course par étape de la saison, et qui généralement sert de répétition générale avant le tour : le Critérium du Dauphiné

 

Pour une fois, une victoire de Chris Froome sur le Critérium du Dauphiné ne semble par être inévitable.

C'est une course qu'il a dominée ces dernières années, en la remportant trois fois lors des quatres dernières éditions.

>>> Voir le parcours de l'édition 2017

Par contre ce que l'on peut constater c'est que chacune de ces trois victoires étaient précédait par au moins victoire plus tôt dans l'année et cette année Froome n'a encore rien gagné…

Même si il exprime peu d'inquiétude sur ce manque de résultat, on peut imaginer qu'il doit tout de même être impatient de débloquer le compteur.

Pour l'Équipe Sky, le Dauphiné est la course où ils affinent la travail de préparation du tour de France. C'était déjà le cas à l'époque de Bradley Wiggins (2011 et 2012) et généralement l'équipe est déjà très au point au moment d'aborder la course Dauphinoise.

Michal Kwiatkowski, Luke Rowe et Christian Knees seront avec l'équipe Sky cette année sur le Dauphiné. Quant à Geraint Thomas et Mikel Landa ils se reposent après un Giro fatiguant et traumatisant, on peut se rappeler de cette chute lors de la 9 étape où les deux coureurs sont tombés.

Si Froome n'est pas en forme, on peut se douter que d'autres vont essayer d'en profiter, on pense notamment à Alejandro Valverde (Movistar) qui a été impressionnant lors des ardennaises, mais aussi sur Volta Catalunya et le Tour du Pays basque qu'il a remporté. On peut surtout penser qu'il appréciera d'être le seul leader, Nairo Quintana se repose après sa deuxième place sur le Giro.

Il y a aussi Alberto Contador (Trek-Segafredo) qui peut lui aussi dynamiter la course.

Peut être que Richie Porte (BMC) et le plus à même de mettre en difficulté Froome et son équipe, après sa victoire lors du Tour de Romandie, il a fait le plein de confiance et on peut se rappeler qu'il avait terminé deuxième en 2013 derrière son ex-cooéquipier et leader de l'époque, Froome.

Il sera aussi intérressant de suivre le retour de Esteban Chaves (Orica-Scott) qui revient à la compétition après une absence de quatre mois (blessure).

Enfin Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) attirera beaucoup d'attention, voilà deux ans qu'il brille tout particulièrement sur le Dauphiné.

<h2>Et pour ceux qui ne jouent par le général ?</h2>

Il y a au moins trois étapes prévues pour les sprinteurs cette année, la première devrait se jouer au sein d'un petit groupe de costeaux ou d'un homme seul et donc "échapper" 🙂 aux sprinters.

Parmi les sprinters stars on peut noter la présense de Nacer Bouhanni (Cofidis), qui a gagné trois étapes lors deux dernières éditions, les Français Arnaud Démare (FDJ) et Bryan Coquard (Direct Energie), avec Alexander Kristoff (Katusha-Alpecin).

ASO organisant le Dauphiné ainsi que le tour de France, il est régulier de constater des "coïncidences" dans le tracé des étapes, ici on pourra remarquer la longueur du contre la montre en La Tour-du-Pin et Bourgoin-Jallieu  (23.5 kms), pratiquement la même distance que le chrono prévu en Juillet à Marseille…

On peut aussi remarquer que la sixième étape (la première en montagne) emprunte les (presques) 50 derniers kilomètres de la 9 étapes du Tour avec la très difficile ascension du Mont du Chat, suivi par une descente rapide.

Si le Chrono et la première étape de montagne devrait nous permettre d'y voir plus clair dans le classement général c'est surtout dans les deux dernières étapes que la course va se jouer.

Avec le samedi l'Alpe d’Huez par un côté moins connu (col de Sarenne), il n'y aura pas les 21 lacets au programme, enfin le dimanche l'étape finira au Plateau de Solaison où ça grimpe dur avec une pente moyenne à 9%.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*